Catégorie : Presse

Revue de presse du18 au 22 septembre 2017

Au sommaire de cette revue de presse élaborée par Brigitte PERROT (secrétaire générale de la FAGE Force Ouvrière) et Jean-Luc GIRONDE (journaliste chargé du secteur communication). 

  • Front commun des syndicats de fonctionnaires contre le gouvernement (Acteurs Publics)
  • Les fonctionnaires appelés à faire grève le 10 octobre par l’ensemble des syndicats (AFP, Les Echos)
  • Fonction publique : suppression de 1600 postes en 2018 (La Tribune La Croix Acteurs Public)
  • Luc Farré : « Les annonces du gouvernement pour les agents publics sont toutes négative » (Acteurs Publics)
  • Jean-Marc Canon : «  Sur la compensation de la CSG, le ministère cherche à noyer le débat sous un scénario complexe » (Acteurs Publics)
  • Le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées toujours dans l’impasse (Acteurs Publics)
  • Le Conseil du numérique, un aiguilleur dans le brouillard (Acteurs Publics)
  • Lancement d’une grande concertation sur la politique de santé (Acteurs Publics)
  • Le « Grand forum de l’action publique » portera aussi sur les missions (Acteurs Publics)
  • Emmanuel Macron relâche (un peu) la pression sur les économies (Acteurs Publics)
  • Le salaire moyen des agents territoriaux en hausse de 0,8% en 2015 (Les Echos)
  • Codes du Travail. Ordonnances (La Tribune, Les Echos, Le JDD, Libération, AFP, Le Canard Enchaîné, LePoint.fr, Reuters, Le Monde, L’Humanité, Alternatives Economiques, La Croix)
  • Les retraites devraient bénéficier d’un coup de pouce en octobre (La Tribune)
  • Notre système de santé est-il en bonne santé ? (La Tribune)
  • Une cinquantaine d’organisations demandent à Macron de suspendre l’application du CETA (AFP)
  • Le Medef somme les enseignants de « faire leur travail (Le Parisien.fr)

Lire la Revue de presse du 18 au 22 septembre

Suite Lire la Revue de presse du 18 au 22 septembre

Revue de presse du 17 au 21 juillet 2017

Au sommaire de cette revue de presse élaborée par Brigitte PERROT (secrétaire générale de la FAGE Force Ouvrière) et Jean-Luc GIRONDE (journaliste chargé du secteur communication). 

  • Gérald Darmanin ne joue pas l’apaisement dans la fonction publique (Acteurs Publics)
  • Hausse de la CSG : Gérald Darmanin entretient le flou sur la compensation pour les fonctionnaires (Acteurs Publics)
  • Ubériser les services publics pour les rendre plus efficaces  (Acteurs Publics)
  • PPCR : les syndicats demandent à l’Etat de respecter le calendrier (Acteurs Publics)
  • Le Sénat ouvre la voie à un statut de collaborateur parlementaire (Acteurs Publics)
  • Collaborateurs parlementaires : vers un accès aux concours internes de la fonction publique (Acteurs Publics)
  • Les états généraux du service public sont sur les rails (Acteurs Publics)
  • Patrick Bernasconi : «  Nous proposerons au gouvernement une marche à suivre pour réformer le CESE » (Acteurs Publics)
  • Michel Bouvier : «  La décision de dépenser n’est ni absolument sûre ni sous contrôle » (Acteurs Publics)
  • Macron donne plus de liberté mais moins d’argent aux élus locaux (Acteurs Publics)
  • Avec les collectivités territoriales, le gouvernement veut changer de méthode (Acteurs Publics)
  • Classement OCDE : la France toujours championne des dépenses publiques (Acteurs Publics)
  • Dépenses publiques (La Tribune, Le Figaro)
  • Emploi : Bruxelles soutient Macron (Les Echos)
  • Nouvelle purge pour les collectivités et les services publics (L’Humanité)
  • Le Sénat lève le voile sur le maquis des normes (Acteurs Publics)
  • La fonction publique attaquée (Le Figaro)
  • Pôle emploi : une offre sur dix illégale (Le Figaro)
  • Recherche d’emploi : la percée des réseaux sociaux (Les Echos)
  • Baromètre de l’emploi : qui s’en sort me mieux (La Tribune)
  • Réforme du code du Travail (L’Humanité, Les Echos, Le Monde, Le Parisien, Capital.fr, AFP, La Tribune, Le Canard Enchaîné, Marianne)
  • Tribune : « Le renforcement du dialogue social passe par un renouveau de l’adhésion syndicale » (Le Monde)
  • Le syndicalisme, un engagement entravé (L’Humanité)
  • Qui veut être patron à la place des patrons ? (Le Canard Enchaîné)
  • Avec Macron, la grande réforme fiscale n’est pas « en marche » (La Tribune)
  • Gouverner les territoires comme les entreprises (Les Echos)
  • L’Etat coupe ses dépenses, mais pas les bonnes (Le Figaro)
  • Le magicien Macron et la taxe d’habitation (Le Canard Enchaîné)
  • Les associations d’élus locaux attendent du concret près les annonces de Macron (La Tribune)
  • Le référendum, une arme à double tranchant du dialogue social (Médiapart)
  • Le conflit Macron-Villiers, un avant-goût de la loi Travail (Médiapart)
  • La dangereuse contre-révolution fiscale de Macron (Médiapart)

Télécharger la Revue de presse du 20 au 21 juillet 2017

Revue de presse du 10 au 13 Juillet 2017

Au sommaire de cette revue de presse élaborée par Brigitte PERROT (secrétaire générale de la FAGE Force Ouvrière) et Jean-Luc GIRONDE (journaliste chargé du secteur communication). 

  • Non, la France n’est pas « malade » de la dépense publique (Médiapart)
  • Fonctionnaires : le plan d’économies de l’exécutif (Le Monde)
  • Le MEDEF, aux sources de la réforme du code du Travail (Médiapart)
  • Programme du gouvernement pour les agents publics (Acteurs Publics)
  • Le gouvernement dévoile ses premières mesures d’austérité budgétaire (Médiapart)
  • Budget 2017 : inquiétude et incompréhension chez les syndicats policiers (AFP)
  • PSA reconnaît un « point de crispation » sur l’organisation du travail (AFP)
  • Code du travail : Mailly refuse que les PME négocient sans syndicats (AFP)
  • Haro général sur la réforme du compte pénibilité (L’Humanité)
  • Pénicaud veut limiter le pouvoir de négociation des syndicats (Le Figaro)
  • PME : l’exécutif envisage des négociations sans syndicat (Les Echos)
  • La piste du référendum à l’initiative de l’employeur (Les Echos)
  • Un CESE plus proche des citoyens (La Croix)
  • Cessions floues chez Flo (L’Humanité)
  • Hop (Air France) : échec des négociations, vers une première grève des pilotes (AFP)
  • La loi Pénicaud réinvente le travail journalier (L’Humanité)
  • Le compte pénibilité a-t-il été vidé de sa substance ? (La Croix)
  • Budget : Solidaires dénonce une « politique d’austérité sans précédent » (AFP)
  • Berger : la réforme du code du travail ne créera pas massivement des emplois (AFP)
  • Pénicaud planche sur la négociation d’entreprise sans syndicats (Le Monde)
  • Réformes fiscales : « il y en aura beaucoup pour les riches » CGT (AFP)
  • Fusionner pour mieux diminuer (l’Humanité)

Télécharger la Revue de presse du 10 au 13 juillet 2017

Revue de presse du 26 au 30 juin 2017

Au sommaire de cette revue de presse élaborée par Brigitte PERROT (secrétaire générale de la FAGE Force Ouvrière) et Jean-Luc GIRONDE (journaliste chargé du secteur communication). 

  • La Cour des comptes pointe la dérive budgétaire de l’Etat (Acteurs Publics
  • Gel du point d’indice des fonctionnaires (Le HuffingtonPost.fr, Les Echos.fr))
  • La justice prépare sa révolution algorithmique (Acteurs Publics)
  • Le Conseil d’Etat rejette une requête sur l’indépendance des magistrats (Acteurs Publics)
  • Un excès d’esprit de corps au sein du personnel pénitentiaire (Acteurs Publics)
  • Budget : trois cibles seront prioritaires (Acteurs Publics)
  • Bercy et la Cour des comptes entretiennent un rapport de force perpétuel en matière d’audits (Acteurs Publics)
  • Les 118 députés fonctionnaires passés à la loupe (Acteurs Publics)
  • Une prime d’intéressement à la performance  collective de 215€ pour tous les agents (Acteurs Publics)
  • Réforme du code du Travail (Le Monde, Le Parisien, La Croix, La Tribune, l’Humanité, Les Echos, AFP)
  • Une brève histoire de la représentativité des syndicats (Le Monde)
  • Les 40 ans de dérégulation qui ont mis le code du travail en miettes (Médiapart)
  • Les prud’hommes, une justice du travail maintes fois contestée (Le Monde)
  • Impossible de licencier, vraiment ? (La Croix)
  • Délégués du personnel ? oui disent les start-up (AFP)
  • Les chômeurs victimes d’ISP formation saisissent la justice (L’Humanité)
  • L’isolement social, ce fléau invisible (La Croix)
  • Au chômage, tout bénévolat n’est pas permis (La Tribune)
  • Chiffres du chômage (Libération, Le Parisien, La Tribune, AFP)

Télécharger la revue de presse du 26 au 30 juin 2017

Revue de presse du 29 mai au 2 juin 2017

Au sommaire de cette revue de presse élaborée par Brigitte PERROT (secrétaire générale de la FAGE Force Ouvrière) et Jean-Luc GIRONDE (journaliste chargé du secteur communication).

  • Le calendrier ultra-serré des ordonnances sur le travail (Médiapart)
  • Fonction publique : le calme avant la tempête ? (La Tribune)
  • Gérard Darmarin promet des assises de la modernisation du service public (Acteurs Publics)
  • Des réseaux féminins pour faire sauter les verrous (Acteurs Publics)
  • Les dépenses de personnel de l’Etat ont fortement augmenté l’an dernier  (Acteurs Publics)
  • Les syndicats de fonctionnaires sont moins puissants mais restent incontournables (Acteurs Publics)
  • Darmarin à l’écoute mais solidaire de l’engagement budgétaire (AFP)
  • Darmarin ouvert mais en charge d’une feuille de route (AFP)
  • Mixité hommes-femmes dans la fonction publique : la révolution lente (Acteurs Publics)
  • Comment le Premier ministre essaie de cadrer le travail gouvernemental (Acteurs Publics)
  • Plan social à l’Assemblée, 1200 assistants parlementaires sur le départ (Le Parisien)
  • Assistants parlementaires : les règles en vigueur (Le Parisien)
  • 180 personnes seront concernés par le « spoils system » version Macron (Acteurs Publics)
  • Fonction publique : l’Unsa croit au «dialogue social, Solidaires évoque des casus belli (AFP)
  • Réforme du droit du Travail (Le Monde, AFP, L’Humanité, La Tribune, Les Echos, Marianne,
  • Le vrai projet Macron (Les Echos)
  • Les syndicalistes doivent être aussi irréprochables que les hommes politiques (Le Figaro)
  • Bonus-malus pour l’assurance chômage : une vraie bonne idée (Libération)
  • Le travail : des gens, des sentiments, des communautés de destin… (Libération)
  • Plafonnement des indemnités prud’homales (La Tribune, Le Monde, Le Canard enchaîné, AFP)
  • Chômage : un coup de com pour éviter l’erreur Hollande (Le Parisien)
  • Pôle emploi, moteur à injections (Libération)
  • Le revenu universel augmenterait le risque de pauvreté, souligne l’OCDE (La Tribune)
  • L’égalité hommes-femmes fait-elle marche arrière ? (L’Humanité)
  • Prélèvement à la source : le projet du gouvernement connu avant les législatives La Tribune)
  • Faut-il imiter l’Allemagne pour faire baisser le chômage ? (La Tribune)
  • Les inégalités dans le monde du travail ne se résorbent pas (Les Echos)
  • Les femmes à la conquête de l’espace public (La Croix)
  • Le modèle social français, amortisseur des inégalités (Le Monde)
  • Quand l’état d’urgence rogne le droit de manifester (Le Monde)

Télécharger la Revue de presse du 29 mai au 2 juin 2017

Revue de presse du 22 au 26 mai 2017

Au sommaire de cette revue de presse élaborée par Brigitte PERROT (secrétaire générale de la FAGE Force Ouvrière) et Jean-Luc GIRONDE (journaliste chargé du secteur communication).

Partie 1

  • Un rapport juge les instances médicales de la fonction publique éclatées et mal pilotées (Acteurs Publics)
  • Darmanin doit déjà déminer le terrain avec les fonctionnaires (Acteurs Publics)
  • Tensions et tractations sur le portage de la réforme de l’Etat (Acteurs Publics)
  • Les chantiers qui attendent les fonctionnaires (Acteurs Publics)
  • Maryline Lebranchu : « La fonction publique devient une variable d’ajustement avec ce gouvernement ! » (Acteurs Publics)
  • Pas de ministère de la fonction publique : une « vision purement comptable », dénonce FO (AFP)
  • Muriel Pénicaud, les ressources humaines au ministère du travail (Le Monde)
  • Tensions et tractations sur le portage de la réforme de l’Etat (Acteurs Publics)
  • L’exécutif en ordre de bataille pour lancer sa loi sur le travail (Médiapart)
  • Code travail : FO « prête à discuter » s’il y a « des marges de manœuvre » (Les Echos)
  • La France des étiquettes (Les Echos)
  • La CFDT sous le quinquennat Macron : un rôle à définir (AFP)
  • Mailly (FO) « ni naïf ni suspicieux » avant de rencontrer le président (AFP)
  • Ministère du Travail : Mailly (FO) apprécie le directeur de cabinet, ex-Medef (AFP)
  • Philippe Martinez : « Les ordonnances de Macron sont irrecevables ! » (JDD)
  • Travail : « aller vite parce que les entreprises attendent » (AFP)
  • 35 ans d’évolution de l’emploi public : ou en est-on vraiment ? (La Tribune)
  • Un fonctionnaire de Laval payé à « ne rien faire » réclame du travail (Libération)
  • A l’Elysée,  Macron a vissé son dispositif (Le Parisien)
  • Edouard Philippe : « Je dis à tous : n’ayez pas peur » (JDD)
  • Emmanuel Macron confie les clés de l’Etat aux intérêts du privé (l’Humanité)
  • Impôts : vers une suppression déguisée de l’ISF avec Macron ? (La Tribune)
  • Rencontres avec les syndicats de fonctionnaires au menu de Gérald Darmanin (Le Parisien)
  • Une cause est-elle moins bien traitée sans ministère dédié ? (La Croix)
  • Fiscalité : les mesures Macron en faveur du pouvoir d’achat ? (La Tribune)
  • Un dialogue social à la sauce Medef (l’Humanité)
  • JM Eymeri-Douzans : « Emmanuel Macron veut accélérer l’osmose politico-administrative » (Acteurs Publics)
  • Fonction publique : le débat enfle au sein du gouvernement (Acteurs Publics)
  • La notice du député Dosière pour moraliser la vie politique (Acteurs Publics)

Partie 2

  • Emmanuel Macron lance ses réformes sociales (La Croix)
  • Emmanuel Macron tente un blitzkrieg sur la réforme du code du travail (Le Figaro )
  • Réformes : Bruxelles fait pression sur Paris (Le Figaro)
  • Force Ouvrière : un nouveau syndicat (de poids) pour les chauffeurs VTC (La Tribune)
  • Le patronat se présente divisé sur la réforme du Code du travail (Les Echos)
  • Réforme code du travail : Philippe promet une « discussion » mais veut aller vite (La Tribune)
  • Marché du travail : Macron rappelle mardi aux syndicats ses priorités, dont les ordonnances (AFP)
  • Réforme du code du travail : Macron ouvre le débat avec les syndicats (La Tribune)
  • Le retour de l’Etat pompier (Libération)
  • La mauvaise surprise qui attend Pénicaud sur les emplois aidés (Le Monde)
  • Burn-out : les bonnes pratiques médicales (Les Echos)
  • Loi travail : Bruxelles espère des mesures fortes de la France (Le Monde)
  • Radicalisation : l’administration pénitentiaire verrouille le débat (Le Monde)
  • Moralisation de la vie publique, jusqu’où aller ? (La Croix)
  • L’accès à l’université par tirage au sort est absurde (Le Monde)
  • Stéphane Lardy (ex-FO) entre au cabinet de la ministre du Travail (Nouvel OBS)
  • Le gouvernement charge le Medef de réformer le Code du travail (L’Humanité)
  • Code travail : les syndicats mettent en garde Macron (L’Humanité)
  • Darmanin approche les fonctionnaires (Le Parisien)
  • Fonction publique : baisse d’effectifs et probable gel du point au menu des premiers contacts (AFP)
  • Fonction publique : la suppression d’effectifs sera un « point de rupture », prévient la CGT (AFP)
  • L’emploi public en ligne de mire (L’Humanité)
  • Le dialogue social, c’est maintenant (Le Monde)
  • L’urgence d’un sursaut collectif (Le Monde)
  • Loi Travail : l’Elysée lâche du lest sur le timing (Le Parisien)
  • Loi travail : Macron à l’épreuve du feu (Le Monde)
  • Patronat et syndicats plutôt rassurés après leurs entretiens à l’Elysée (Les Echos)
  • Ce qu’Emmanuel Macron nous disait en …2011

Revue de presse du 22 au 26 mai 2017 – partie 1

Revue de presse du 22 au 26 mai 2017 – partie 2

Nominations du gouvernement et analyse d’Acteurs publics – 19 mai 2017

GOUVERNEMENT NOMME LE 17 MAI 2017

  • Ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur: Gérard Collomb
  • Ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire: Nicolas Hulot
  • Ministre d’Etat, ministre de la Justice: François Bayrou
  • Ministre des Armées: Sylvie Goulard
  • Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères: Jean-Yves Le Drian
  • Ministre des Solidarités et de la Santé: Agnès Buzyn
  • Ministre de l’Economie: Bruno Le Maire
  • Ministre de l’Action et des comptes publics: Gérald Darmanin
  • Ministre de l’Outre-mer: Annick Girardin
  • Ministre de la Cohésion des territoires: Richard Ferrand
  • Ministre des Sports : Laura Flessel
  • Ministre du Travail: Muriel Pénicaud
  • Ministre de l’Education nationale: Jean-Michel Blanquer
  • Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation: Jacques Mézard
  • Ministre de la Culture: Françoise Nyssen
  • Ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation: Frédérique Vidal
  • Ministre, auprès du ministre d’Etat, en charge des Transports: Elisabeth Borne
  • Ministre en charge des Affaires européennes: Marielle de Sarnez
  • Secrétaire d’Etat, en charge des relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement: Christophe Castaner
  • Secrétaire d’Etat, en charge de l’Egalité entre les femmes et les hommes: Marlène Schiappa
  • Secrétaire d’Etat, en charge des personnes handicapées: Sophie Cluzel
  • Secrétaire d’Etat en charge du numérique: Mounir Mahjoubi

Premier conseil des ministres à l’Elysée le jeudi 18 mai, à 11 heures. 

Ce premier gouvernement est celui qui va devoir affronter les élections législatives. Il panache des responsables de droite, de gauche, du centre et de la société civile. Edouard Philippe, le Premier ministre, a lui été nommé dès lundi.

18 ministres (9 hommes, 9 femmes)

4 secrétaires d’Etat (2 hommes, 2 femmes)

 

La “Fonction publique” perd son ministère et se voit rapatriée à Bercy

Acteurs Publics

Le Président a fait disparaître la fonction publique des intitulés ministériels, mais confie cette attribution, ainsi que le budget, à un seul et jeune ministre issu de la droite : Gérald Darmanin. Richard Ferrand est quant à lui nommé ministre de la Cohésion des territoires et devient ainsi l’interlocuteur des collectivités.

Adieu la Fonction publique, bonjour l’Action publique ! La nomination du premier gouvernement d’Emmanuel Macron, opérée le 17 mai, a fait disparaître le libellé “Fonction publique”. Une première et une petite transgression qui n’échappera à personne. C’est le nouveau et jeune ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, qui sera chargé de ce portefeuille en même temps que du Budget.

Un arrimage à Bercy comme du temps d’Éric Woerth, nommé ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique en mai 2007 par Nicolas Sarkozy. Les syndicats de fonctionnaires n’avaient pas beaucoup apprécié ce mariage à l’époque, estimant qu’il procédait d’une vision comptable de la fonction publique. De fait, la “Fonction publique” n’est plus un ministère plein comme elle l’avait été la dernière année du quinquennat Hollande.

Belle prise de guerre à droite, Gérald Darmanin, maire de Tourcoing, bombardé ministre de plein exercice à 34 ans, passe pour un très bon communicant et un fin politique qui a su naviguer au sein de la Sarkozie au gré des tempêtes qu’a traversées cette famille politique ces dernières années. Il connaît déjà les arcanes des cabinets ministériels pour avoir œuvré comme chef de cabinet de David Douillet au secrétariat d’État chargé des Français de l’étranger, puis au ministère des Sports, la dernière année du quinquennat Sarkozy (2011-2012).

Ressources humaines et budget réunis

Formé sur les bancs de l’IEP de Lille, Gérald Darmanin, non issu de la fonction publique, va devoir décliner les priorités RH de l’ère Macron : plus de responsabilisation des acteurs, de déconcentration et d’individualisation dans la gestion des carrières des agents publics. Son périmètre lui permettra de faire le pont entre ressources humaines et budget.

Il aura la tutelle de la direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP). Un choix pas inutile à l’heure où la réforme de la DGAFP opérée en 2016 par l’équipe Valls a rappelé combien la coopération avec la direction du budget à Bercy était essentielle pour ériger des priorités au plan interministériel. Gérald Darmanin devra aussi négocier avec ses collègues du gouvernement leurs budgets, avec dans le viseur la règle des 3 % de déficit. Il devra aussi “aider” ses collègues ministres à se convertir aux lois pluriannuelles, un outil de pilotage essentiel que seule la Défense utilise et auquel tient tout particulièrement le nouveau Président.

Le SGMAP absorbé par Bercy

La Réforme de l’État, qui n’a jamais vraiment trouvé sa place au plan gouvernemental sous l’ère Hollande (un ministère marié avec la Fonction publique et la Décentralisation, puis un secrétariat d’Etat à Matignon), disparaît purement et simplement des intitulés ministériels. Le jeune ministre Darmanin s’est empressé de faire savoir via son entourage qu’il en hériterait. Ainsi, il devrait récupérer dans la corbeille le secrétariat général à la modernisation de l’action publique (SGMAP), administration rattachée jusqu’alors à Matignon et qui pourrait alors entrer totalement à Bercy, où elle est déjà géographiquement localisée (comme l’était, d’ailleurs, son ancêtre, la direction générale de la modernisation de l’État, la DGME, sous l’ère Sarkozy). Mais restons prudents, la bataille des décrets d’attribution n’a pas encore commencé.

À noter aussi la nomination dans le gouvernement d’Édouard Philippe de l’ancien président du Conseil national du numérique (CNNum), Mounir Mahjoubi, au poste de secrétaire d’État chargé du Numérique, placé auprès du Premier ministre. Il faudra voir comment il exercera cette mission si le SGMAP – et l’une de ses branches, la direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’État (Dinsic), laquelle englobe la mission Etalab – passe totalement sous la coupe de Bercy. Là aussi, les décrets d’attribution permettront d’y voir plus clair…

Richard Ferrand, un fidèle chargé des collectivités

L’autre grand chambellan du secteur public du début de la nouvelle Présidence sera Richard Ferrand, nommé ministre de la Cohésion des territoires. Tout est dans le titre, ou presque… La décentralisation, les collectivités et peut-être l’aménagement du territoire vont devenir le lot quotidien du nouveau ministre, proche parmi les proches du Président Macron. Le chef de l’État fait donc le choix de séparer fonction publique et décentralisation, à l’inverse de François Hollande en 2012.

Des dossiers politiques chauds attendent celui que certains avaient cité pour Matignon au vu de sa proximité avec le nouveau locataire de l’Élysée : réforme de la taxe d’habitation qui, sitôt annoncée, a mis en émoi l’Association des maires de France ; réforme de la dotation globale de fonctionnement (DGF), prévue pour 2018 ; financement des régions, qui entendent bien que la promesse, faite par Manuel Valls avant son départ, d’un versement d’une fraction de la TVA soit honorée… Le financement des prestations sociales versées par les départements, pour certains pris à la gorge, constitue un autre dossier sensible. Le gouvernement précédent n’avait pu aboutir à une solution sur ce sujet.

Coopération Ferrand-Collomb

“Jeune” député (il n’a fait qu’un mandat), Richard Ferrand, 54 ans, devient, pour la première fois de sa vie, ministre. Ce Breton a la totale confiance du Président, dont il a mis en place le parti En marche ! C’est déjà beaucoup. Il pourrait bien s’installer à l’hôtel de Castries, dans le 7e arrondissement de Paris, l’une des plus belles adresses ministérielles de Paris, où travaillait, depuis 2016, Jean-Michel Baylet, chargé de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales.

Pour mener à bien sa mission, Richard Ferrand devra travailler en étroite coopération avec le Lyonnais Gérard Collomb, nommé, lui, ministre de l’Intérieur. Un ministère qui joue un rôle essentiel au quotidien dans le monde des collectivités.

Accueil syndical frais

Alors que la Fonction publique a disparu des intitulés ministériels et se voit rapatriée à Bercy, les syndicats sont mécontents. “La fonction publique ne sera plus abordé que sous l’angle budgétaire, s’inquiète Denis Turbet-Delof, délégué fonction publique de l’Union Syndicale Solidaires. “la CFDT s’étonne que la Fonction publique ne figure pas dans les attributions des différents ministres et secrétaires d’État, s’agace la centrale réformiste. Elle attend une réponse rapide à ses interrogations qui concernent plus de 5 millions de fonctionnaires et agents publics”. La FSU “regrette que la Fonction publique ne soit pas un ministère de plein exercice. De plus, l’intitulé lie clairement l’action publique aux comptes publics ajoute le syndicat en estimant qu’il n’est pas acceptable de traiter des missions de services publics par le seul prisme budgétaire”.

Revue de presse du 8 au 12 Mai 2017

Au sommaire de cette revue de presse élaborée par Brigitte PERROT (secrétaire générale de la FAGE Force Ouvrière) et Jean-Luc GIRONDE (journaliste chargé du secteur communication).

  • Emmanuel MACRON veut faire de la moralisation de la vie publique le socle de son action (Acteurs Publics)
  • Le programme du Président pour la fonction publique et les services publics (Acteurs Publics)
  • Les premières mesures du quinquennat Macron (Acteurs Publics)
  • Macron : ma présidence, mes premières mesures (Médiapart)
  • « Je ne veux pas d’ordonnance sur les questions sociales » (Le Parisien)
  • Mailly :  il y aura « problème » si Macron persiste à vouloir légiférer par ordonnance (AFP)
  • Retraites : la patronat (Le figaro)
  • Solidaires invite les autres syndicats à une réunion le 11 mai (AFP)
  • Soulagés, les patrons attendent Macron sur sa capacité à réformer (AFP)
  • Loi travail : des décrets publiés in extremis (Le Figaro)
  • Macron met sur les rails une loi El Khomri XXL pour l’été (l’Humanité)
  • Un parfum d’El Khomri (Les Echos)
  • Emmanuel Macron une trajectoire – Repreneur inattendu ou syndic de faillite de la Ve République (Libération)
  • Les défis qui attendent Emmanuel Macron (La Croix)
  • FO : Macron aura la « responsabilité immense » d’ « apaiser les tensions » (AFP)
  • Les chantiers sociaux à risques du nouveau président (Le Monde)
  • La « magie » des réformes structurelles peut-elle fonctionner ? (Médiapart)
  • Mailly (FO) annonce qu’il sera « reçu par Macron » la semaine prochaine (AFP)
  • Les grands patrons proposent à Macron un « pacte européen » (La Tribune)
  • Les dépenses sociales pèsent plus que celles de l’enseignement (Le Figaro)
  • Emmanuel Macron peut-il réussir la « refondation » européenne ? (La Tribune)
  • Après le « Front Républicain », le « Front Social » (La Tribune)
  • Code du travail : Macron va saisir les partenaires sociaux (Les Echos)
  • Faut-il réformer le code du travail par ordonnances ? (La Croix)
  • La CGT appelle « solennellement » Macron à renoncer à légiférer par ordonnance (AFP)
  • Le bien-être au travail est-il un mythe ? (La Tribune)
  • Les 16 millions de retraités touchent en moyenne 1376 euros (Le Figaro)
  • Retraites : l’équation financière du quinquennat pourrait se compliquer (Les Echos)
  • Pénibilité : le nombre de départs anticipés devrait rester limiter (Les Echos)
  • Les hauts fonctionnaires au cœur du réacteur Macron (Acteurs Publics)
  • L’administration à la veille d’un « spoils system » à la sauce Macron ? (Acteurs Publics)
  • Sondage exclusif : les Français veulent des services publics plus efficaces… sans dépenser plus (Acteurs Publics)
  • Ordonnances et 49.3 : quelles différences ? (Libération)
  • « Ordonnances non merci » : la contestation en ligne contre la loi Travail relancée (La Tribune)
  • Création d’un service d’« enquêtes de moralité » (Le Monde)
  • Déficit public : la France reste sous surveillance (Le Monde)
  • L’exonération de la taxe d’habitation sous surveillance (Le Parisien)
  • Présidentielle : on a encore oublié les pauvres ? (Libération)
  • Quelles leçons économiques tirer de la crise en Guyane ? (La Tribune)
  • Santé : portrait de la France des oubliés (Le monde)

Télécharger la revue de presse du 8 au 12 mai 2017

 

Revue de presse du 2 au 5 mai 2017

Au sommaire de cette revue de presse élaborée par Brigitte PERROT (secrétaire générale de la FAGE Force Ouvrière) et Jean-Luc GIRONDE (journaliste chargé du secteur communication).

  • ministre des fonctionnaires veut une « reconnaissance du mérite » dans les carrières (Acteurs Publics)
  • La ministre de la Justice réforme son administration centrale (Acteurs Publics)
  • Report des congés annuels des agents publics en cas de maladie (Dalloz Actualité)
  • La mixité des métiers peine à infuser la fonction publique (Acteurs Publics)
  • Le gouvernement crée un droit d’initiative citoyenne pour les projets environnementaux  (Acteurs Publics)
  • L’administration doit se préparer à la voiture autonome  (Acteurs Publics)
  • Un 1er Mai de mobilisation et d’interrogations (Médiapart)
  • 1er mai : les syndicats ne défendent pas les intérêts des salariés « Le Pen-FN » (AFP)
  • Un 1er mai très politique comme déjà « un troisième tour social » (AFP)
  • Quels partenaires sociaux aux manettes ? (Le Monde)
  • A Marseille, 400 fonctionnaires appelés à tenir les bureaux de vote (Le Monde)
  • Loi travail 2 : les pistes du chantier Macron (Libération)
  • Macron maintient sa réforme du travail (La Tribune)
  • Les 5 mesures immédiates de Macron et Le Pen (Le Monde)
  • Leurs méthodes pour l’école (Le Parisien)
  • La convention d’assurance chômage validée (Le Figaro)
  • L’accord de Guyane est paru mardi au JO (La Tribune)
  • L’Etat doit-il défendre une certaine idée de la famille ? (La Croix)
  • Ces paysans excédés qui changent de vie (Le Figaro)
  • L’assurance universelle en questions (Le Monde Diplomatique)

Revue de presse du 2 au 5 mai 2017

FO Pôle emploi Agents publics © 2015 Frontier Theme