Mois : juin 2016

Revue de presse du 20 au 24 juin 2016

Au sommaire de cette revue de presse élaborée par Brigitte PERROT (secrétaire générale de la FAGE Force Ouvrière) et Jean-Luc GIRONDE (journaliste chargé du secteur communication) :

  • Le gouvernement ajuste les mécanismes de protection sociale complémentaire des fonctionnaires (Acteurs Publics)
  • La revalorisation du point d’indice pourrait coûter 2,2 milliards en 2017 (Acteurs Publics)
  •  François Escale : »On aura fait 32 mds d’euros d’économies sur la dépense publique en 2017, et pas 50 ». (Acteurs Publics)
  • La Cour des Comptes critique la réforme des logements de fonction au ministère de l’Intérieur (Acteurs Publics)
  • Le système d’information Chorus rentre (enfin) dans les mœurs ministérielles (Acteurs Publics)
  • « Valls est un pyromane accuse Mailly » (Le Parisien)
  • Loi Travail (La Tribune, AFP, Les Echos, Le Bulletin Quotidien, Le Figaro, Le Monde)
  • La qualité du service public se détériore alors que son coût augmente (Le Figaro)
  • Seul un référendum permettra de moderniser le statut des fonctionnaires (Le Figaro)
  • Comment Pôle emploi est reparti à la conquête des entreprises (Les Echos)
  • La négociation sur l’assurance-chômage échoue (Le Monde)
  • Divorce sans le juge : le projet de loi menacé (Le Monde)
  • Sept jeunes sur dix reçoivent une aide financière de leurs parents (Les Echos)
  • On a les syndicats qu’on mérite (La Tribune)
  • Dans quel état se trouve la France ? (La Tribune)
  • Le « Brexit » entraîne la chute de Cameron (Le Monde)

logo jenoustousrond

Revue de presse du 13 au 17 juin 2016

Au sommaire de cette revue de presse élaborée par Brigitte PERROT (secrétaire générale de la FAGE Force Ouvrière) et Jean-Luc GIRONDE (journaliste chargé du secteur communication) :

  • Nous étions plus d’1 million (Edito de Brigitte Perrot sur fagefo.fr)
  • La commission de déontologie des fonctionnaires (sauve encore une fois) ses prérogatives (Acteurs Publics)
  • François Hollande en appelle aux innovateurs politiques pour transformer l’Etat (Acteurs Publics)
  • Comment le gouvernement peut aider les fonctionnaires à se loger (Acteurs Publics)
  • Annick Girardin reste ferme face aux revendications syndicales (Acteurs Publics)
  • Pour distinguer les « bons hauts fonctionnaires », la gauche veut des parlementaires au jury du concours de l’ENA (Acteurs Publics)
  • L’ouverture sociale des recrutements en catégorie A et B concernera 500 jeunes (Acteurs Publics)
  • L’Etat veut porter à 10 000 le nombre d’apprentis dans ses administrations d’ici la fin de l’année (Acteurs Publics)
  • Loi Travail (Médiapart, Le Parisien, AFP, Les Echos, La Tribune, Le Canard Enchaîné, L’Humanité, Le Parisien, Le JDD, Libération,20 minutes.fr, France Bleu Berry.fr, RTL.fr, Le Figaro.fr, AFP )
  • Budget e la Justice : le petit jeu d’Urvoas (Le Figaro)
  • Des élections professionnelles à 300 000 euros chez les magistrats (Le Monde)
  • Qui crée des emplois en France (La Croix)
  • L’Etat peine à s’appliquer la pénibilité (Le Canard Enchaîné)
  • Assurance chômage : vers un échec de la négociation (Le Monde)
  • Pour une nouvelle gouvernance du salariat (La Tribune)
  • A partir de juillet 2017, les chèques ne seront valables que 6 mois (La Tribune)

[gview file= »https://www.agents-publics.fo-pole-emploi.fr/wp-content/uploads/2016/08/Revue-de-Presse-du-13-au-17-juin-2016.pdf »]

A Genève, FO s’adresse à la ministre du Travail

OIT

A l’occasion de sa venue à Genève le 7 juin, la délégation FO s’est adressée à la ministre, qui rencontrait les interlocuteurs sociaux français présents à la Conférence internationale du travail de l’OIT.

Marjorie Alexandre en tant que déléguée titulaire pour FO lui a fait part de la déclaration ci-dessous.

Madame la Ministre,

La délégation FO s’est interrogée sur l’intérêt et le sens de votre invitation à rencontrer les interlocuteurs sociaux.

La situation de blocage dans laquelle se trouve le dialogue social, aujourd’hui dans notre pays, le sentiment qui est le nôtre de nous heurter à une surdité qui exprime une forme d’autoritarisme de la part du gouvernement, auraient pu nous conduire à nous abstenir d’y répondre.

Nous avons voulu marquer au contraire – particulièrement en cette enceinte, qui est celle du dialogue social tripartite pour la justice sociale – notre attachement à la concertation sociale et à la négociation collective.

Nous ne voulions pas, ici, durant cette conférence internationale du travail, donner un mauvais signal alors que, dans le même temps, les délégués des travailleurs du monde entier sont mobilisés, en solidarité avec nos camarades confrontés à de graves mises en cause ou violations des conventions internationales du travail.

Cela est le cas dans les pays où les principes de la liberté syndicale et de la négociation collective ne sont pas respectés ou ont été affaiblis, notamment du fait de réformes de la législation dont, à bien des égards, le projet dit de « loi Travail » en France semble inspiré.

Ainsi, de nombreux syndicalistes en Espagne font l’objet de lourdes condamnations à des peines de prison, aggravées du fait que les reproches qui les fondent sont associés à des manifestions et des grèves, qui ont eu lieu en 2012 en protestation de la réforme du droit de la négociation collective qui leur a été imposée.

La détermination de notre organisation syndicale à redonner sa pleine place au dialogue social est le sens des actions de grèves et de manifestations dans notre pays en ce moment même.

Je dois de vous dire, qu’ici même, l’examen des conditions et du contenu du projet de loi Travail se heurterait aux principes établis de longue date de façon tripartite par les gouvernements, organisations d’employeurs et de travailleurs.

Je m’en tiendrais au rapport du Comité de la liberté syndicale adopté récemment, en 2012, par le conseil d’administration de l’OIT (Rapport No. 365, Novembre 2012) concernant la plainte des syndicats en Grèce. Cette plainte invoquait « la décentralisation accrue de la négociation collective [faisant] partie des mesures proposées par la Troïka, afin de renforcer la compétitivité de l’économie grecque », décentralisation conduisant à suspendre « le principe de clause préférentielle en cas d’application simultanée d’un accord d’entreprise et d’une convention collective sectorielle. »

Les conclusions du comité, adoptées par le conseil d’administration où, je vous le rappelle, siège le gouvernement français, exprimait alors « sa préoccupation face à toutes ces mesures, dont l’effet conjugué peut sérieusement entraver les négociations à un niveau supérieur » et il soulignait « que la mise en place de procédures favorisant systématiquement la négociation décentralisée de dispositions dérogatoires dans un sens moins favorable que les dispositions de niveau supérieur peut conduire à déstabiliser globalement les mécanismes de négociation collective ainsi que les organisations d’employeurs et de travailleurs et constitue en ce sens un affaiblissement de la liberté syndicale et de la négociation collective à l’encontre des principes des conventions 87 et 98. »

Je ne peux évidemment pas terminer mon propos sans rappeler, ici, les dernières conclusions de ce même comité, adoptées par le conseil d’administration, appelant le gouvernement français à réviser sans délai la législation afin de rétablir la pleine liberté de désignation du délégué syndical par les organisations syndicales représentatives au niveau d’une entreprise.

Genève, le 7 juin 2016

Revue de presse du 6 au 10 juin 2016

Au sommaire de cette revue de presse élaborée par Brigitte PERROT (secrétaire générale de la FAGE Force Ouvrière) et Jean-Luc GIRONDE (journaliste chargé du secteur communication) :

  • Au nom du Bien (Dernier Edito de Brigitte PERROT)
  • Des pistes pour revaloriser les expériences internationales des fonctionnaires (Acteurs Publics)
  • Le ministère de la Fonction publique veut trouver des solutions »concrètes » pour faire respecter le la laïcité (Acteurs Publics, La Croix)
  • Bercy porte plainte après des fuites dans la presse sur le bouclier fiscal (Acteurs Publics)
  • L’instance unique de pilotage de la gestion du patrimoine de l’Etat est lancée (Acteurs Publics)
  • Les administrations ne respectent pas leurs obligations en matière de prise en compte de la pénibilité (Acteurs Publics)
  • Le pantouflage des hauts fonctionnaires devant la Haute Autorité pour la transparence ? (Acteurs Publics)
  • Un rapport parlementaire préconise de mettre l’ENA au centre de la formation continue (Acteurs Publics)
  • François Hollande en appelle aux innovateurs politiques pour transformer l’Etat (Acteurs Publics)
  • L’augmentation du salaire des fonctionnaires ne profite pas électoralement à François Hollande (Acteurs Publics)
  • Annick Giradin veut plus de directeurs d’administration passés par la case « international » (Acteurs Publics)
  • Loi Travail (Bulletin Quotidien, Le Point, L’Humanité Dimanche, Médiapart, Libération, AFP, Le JDD, Le Parisien, Les Echos, La Tribune, Le Canard Enchaîné, Le Monde, L’Humanité)
  • Retraite à 65 ans : la fausse bonne idée qui finira par s’imposer (La Tribune)
  • Danger : Classe ouvrière (Libération)
  • Que reste-t-il des accords de Matignon signés il y a 80 ans ? (La Tribune)
  • Avenir du salariat : un enjeu pour la présidentielle à venir (Le Figaro)
  • Vous avez dit fin du salariat ? (Le Figaro)
  • Zlatan ou le libéralisme pour les gogos (Marianne)

Télécharger la revue de presse du 6 au 10 juin 2016

Majoration de la valeur du point d’indice pour les agents de droit public de Pôle emploi

Le décret n° 2016-670 du 25 mai 2016 portant majoration de la rémunération des personnels civils et militaires de l’Etat, des personnels des collectivités territoriales et des établissements publics d’hospitalisation, est paru.

Ce texte augmente la valeur du point d’indice de la fonction publique de 0,6 % à compter du 1er juillet 2016, puis de 0,6 % à compter du 1er février 2017.

Il s’applique de plein droit aux agents publics de Pôle emploi, sur le fondement des dispositions de l’article 19 du Statut de 2003 et de l’article 1 du décret indemnitaire de 2004.

Consulter le texte du décret sur Legifrance.gouv.fr

Négociation des protocoles électoraux des CPL et CPN

Après échanges avec la délégation ayant participé à la négociation sur les protocoles électoraux CPL/CPN, Force Ouvrière Pôle-emploi ne sera pas signataire des projets d’accord concernant les élections de droit public ouvert à signature pour les raisons suivantes :

  • Le protocole proposé par la DG n’est pas abouti,
  • Cela est notamment dû au manque criant de séances de travail sur ce sujet,
  • Le nombre d’élus ne correspond pas aux « besoins » des agents au vu de la complexité des dossiers traités,
  • la DG n’a pas tenu compte des discussions concernant la région Corse et PES…

Les camarades ayant participé aux négociations :

  • Bruno BEGUE
  • Béatrice DELIZEE – GRAND
  • Corinne MIESZCZAK
  • Pascal KELLER
Force Ouvrière Pôle emploi Agents publics Frontier Theme